Pour la lettre « D », j’ai souhaité me consacrer au métier de dévideuse. Il a été exercé par Marie Louise DOERFLINGER en 1869, comme il est noté dans l’acte de naissance de sa fille naturelle Louise Julie à Sainte-Marie-aux-Mines (Haut-Rhin) le 18 avril 1869.

Au XIXème siècle, Sainte-Marie-aux-Mines est connue pour les tissus qui y sont produits. Marie Louise exerce le métier de dévideuse en 1869 à priori chez la famille Hérold au Rauenthal (où est née sa fille naturelle). A l’époque, de nombreux ouvriers étaient logés directement chez leur employeur, fabricant de tissu.

En quoi consiste le métier de dévideuse ? Selon le site « Métiers d’Autrefois illustrés sur le Net », il s’agit de la personne qui se charge d’enrouler le fil contenu sur les écheveaux, sur des bobines pour que les tisserands puissent les utiliser pour la réalisation des divers tissus. Ce métier a aujourd’hui disparu au profit de la mécanisation.

 

 

Sources et liens : 

  • Acte de naissance de Louise Julie DOERFLINGER à Sainte-Marie-aux-Mines en 1869 sur le site des Archives du Haut-Rhin
  • Photo d’une carte postale « La dévideuse de chanvre et son rouet : site Delcampe.net

 

 

 

 

Free WordPress Themes, Free Android Games