La semaine dernière, j’ai évoqué avec vous dans un précédent article ma remise à zéro dans ma généalogie en récupérant les actes manquants et en transcrivant de façon systématique tous les actes sur lesquels je travaille.

J’avoue que j’y prends un réel plaisir, même si cela prend du temps, je suis sûre d’en gagner au final lors de la rédaction de la biographie de mes ancêtres. Parce que cela permet de mettre en relation plus facilement des personnes entre elles. Et parce que cela permet de ne pas consulter 40 fois le même acte pour récupérer des informations différentes.

Pour l’exemple, je travaille actuellement pour le #ChallengeAZ (eh oui, encore et toujours, et j’espère finir mes articles avant le 1er juin pour prendre le temps de lire les articles des autres participants !). En transcrivant les actes d’une fratrie composée de 5 filles, je me suis aperçue que les témoins de leurs mariages étaient leurs beaux-frères, alors que pour beaucoup d’autres en général, ce sont les grands frères… Donc les beaux-frères ont dû pallier au manque de frères !

Free WordPress Themes, Free Android Games